Défi « Pile À Lire 2023 » : état des lieux et plan d’action

Samedi après-midi, un café à la main, me voici bien décidée à poser la première action de la résolution n°1 de l’année : lire tous les bouquins en attente.

Quand je pense à une Pile À Lire, une PAL quoi, s’impose l’image d’un tas d’ouvrages plus ou moins stable au pied d’une table de chevet. Ma colonne, elle, est horizontale, dans la pièce à vivre, étalée sur trois étagères de la bibliothèque et vautrée dans une grande malle.

Comme je me suis engagée à dresser la liste des lectures en attente pour mesurer l’ampleur de ma tâche, je dégaine l’ordinateur portable et commence patiemment à répertorier toutes les couvertures non ouvertes. Mon café est terminé depuis longtemps lorsque mes yeux se posent sur le dernier livre.

133 ouvrages trépignent à l’idée d’être feuilletés !

Il va m’être impossible de supprimer toutes les lignes de ma PAL avant le 31 décembre 2023. Je suis en train d’achever deux bouquins (hors listing) et le mois de janvier est déjà bien entamé. Mettre un terme à ma PAL reviendrait à ingurgiter près de trois livres… par semaine !

Alors, oui, je sais, certains dévorent des dizaines et des dizaines de pages par jour, mais ce n’est pas mon cas. Je fais une différence entre la lecture ludique (je préfère ce terme à celui couramment utilisé de lecture passive) et la lecture active servant l’étude d’un sujet en lien avec un objectif professionnel ou personnel. Dans ce deuxième cas, je suis une adepte des Marginalia (notes ou dessins dans la marge), je fais des recherches sur certaines notions présentées par l’auteur, je croise le propos relevé avec ceux déjà rencontrés dans d’autres textes… bref, je tire tout le jus de chaque bouquin et par définition, cela prend des heures. Quant aux lectures ludiques, s’il s’agit d’un écrivain dont j’aime le style, je suis capable de relire une phrase, un paragraphe voire un chapitre entier, juste pour le plaisir des mots et là aussi, ça rajoute du temps de lecture. Alors non, je ne lirai pas plusieurs ouvrages par semaine !

Digression mise à part, je suis toujours devant une PAL bien trop longue. Me voilà obligée de reprendre la liste pour la répartir en trois catégories :

  • Les lectures actives : 88 ouvrages
  • Les lectures ludiques : 21 livres
  • La littérature classique (Hugo, Maupassant et Cie) : 24 romans et recueils de nouvelles ou poésies

Même en mettant de côté les classiques – j’ai jusqu’à la fin de ma vie pour lire Proust ou Prévert – les chiffres sont trop élevés. Mes neurones crépitent et des nœuds au cerveau s’invitent.

Faire une pause, marcher, penser à autre chose et reprendre le projet avec un esprit aéré. Voilà ce qu’il me faut… Bonnet vissé sur mon crâne fraichement tondu, je pars faire les courses. Entre deux commerçants, les idées fusent. Je dégaine mon petit carnet. Je note. Je rature. Je peste. Je trouve.

Premièrement, la résolution votée comprend celle relative à la lecture ludique, je vais donc me concentrer sur cette première catégorie.

Deuxièmement, côté études, l’arrêt récent de mon métier de coach me fait mettre de côté :

  • La littérature en lien avec le coaching et la psychologie
  • Les pavés devant me permettre de valider les niveaux Maître Praticien en Hypnose et en PNL (il n’y a plus d’urgence à cela)

Troisièmement, parmi les ouvrages encore en lice, je privilégie ceux ayant attrait à mon sujet d’étude actuel, l’écriture. Et là, miracle, il y en a onze… c’est parfait !

Voilà, il y aura donc trois lectures par mois pour relever le défi de ma PAL en 2023 ; une active et deux ludiques.

Il ne me reste plus qu’à finir celles en cours avant la fin janvier pour un début officiel du défi en février 2023. L’heure du goûter est passée. Une tisane et je m’y mets !

6 réflexions au sujet de « Défi « Pile À Lire 2023 » : état des lieux et plan d’action »

    1. Il y aura une lecture active. Un livre sur quatre semaines, c’est faisable sachant que mes pauses de midi sont souvent consacrées à ce type d’activité. Pour les deux autres, des lectures ludiques, je vais me dégager du temps, notamment en soirée. Ce ne sera pas simple, mais si c’était le cas, ce ne serait pas un défi !

      J’aime

  1. Je suis également une boulimique de lectures et j’ai aussi une PAL que je te tente de faire baisser. Depuis quelques temps déjà, j’ai pris la ferme résolution de lire pour le plaisir et de lire à mon rythme. Certains ouvrage se lisent facilement et d’autres, il faut plus de temps. D’autant plus que j’ai souvent du mal à abandonner un livre qui m’a beaucoup plu et dont les personnages vont me manquer, alors il m’arrive de faire durer le plaisir.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est tout à fait ça : faire durer le plaisir quand une lecture est très plaisante. C’est la raison pour laquelle je me lance souvent dans des sagas. Retrouver l’univers d’un écrivain, ses personnages, l’intrigue tout au long de différents tomes, c’est mieux qu’une série télévisée ! Et c’est notamment pour cette raison que ma PAL est si imposante. Lorsque j’apprécie un sujet, un auteur, j’ai envie de lire tout ce qui les concerne. Un comportement addictif qu’il était temps que je régule… d’où le défi !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s