2023 :  l’année de mes 50 ans

Je m’apprête à entamer la seconde partie de ma vie. Dans quelques mois, j’aurai 50 ans et comme je compte vivre jusqu’à 100 ans, je peux annoncer que je suis en train d’atteindre la moitié de mon existence.

Alors, rassurez-vous, je ne vais pas vous dresser un long bilan de cette première période. Les années ont défilé avec cet extraordinaire mélange de lenteur et de rapidité. Au même titre que mes premiers mois sont uniquement ancrés dans mon inconscient, les derniers le seront peut-être également (Alzheimer, Parkinson ou simple sénilité, qui sait ?). Et comme j’ignore quand le chemin se terminera, j’ai pris un certain nombre de décisions.

De même, je ne vais pas les énumérer. L’une d’elles a été actée en décembre 2022 avec la fin de mon activité de coach. Celle de réactiver mon blog aussi (Quoi ? Vous n’avez pas remarqué que j’ai publié un texte par semaine en décembre ? Pff…). D’autres envies sont en cours d’élaboration – d’ailleurs, avez-vous participé à la constitution de ma liste de défis pour cette année ? Mais revenons à la décision que j’ai besoin d’exprimer aujourd’hui et qui fait suite à mon expérience de mise en sourdine des réseaux et à l’augmentation des publications pour annoncer la parution d’articles.

À partir du moment où j’ai recommencé à aller sur Instagram, même de manière sporadique, j’ai été envahie d’invitations et de messages venant au mieux d’IA, au pire de trolls, de démarcheurs ou de personnes en recherche désespérée d’amis (voire plus si affinité). Dans tous les cas, ce ne sont pas les interactions que je poursuis en étant présente sur les réseaux :

  • Je ne convoite pas l’amour ou l’amitié
  • Les « discussions » haineuses non fondées et au niveau intellectuel souvent en dessous de celui des pâquerettes ne me sont d’aucune utilité
  • Le nouveau porte-à-porte du net m’horripile autant que le démarchage téléphonique ou le réseautage à sens unique
  • Et l’idée que mon contenu alimente les IA est éloignée de mes valeurs

Certains diront « c’est le jeu ma pauvre Mylène ! » Certainement, mais faire comme tout le monde ne m’a jamais intéressée. De plus, je suis en train de lire « L’art subtil de s’en foutre » de Mark Manson… Alors, je fais le pari de me foutre complètement de tous les algorithmes et normes de communication. La stratégie éditoriale… à la poubelle !  Le respect des injonctions des algorithmes de chaque réseau… à la benne ! Dorénavant, tout se passera ici. Et comme ici, c’est chez moi, ce sera selon mes règles et mes envies.

Concrètement, cela signifie que je quitte Facebook où je ne vais plus depuis des mois… voire des années. Je conserve simplement mon compte parce qu’une partie de ma famille n’est active que sur ce réseau-là. Ma chaine YouTube a été vidée de son contenu ainsi que mon profil Twitch. Je le sais, certains découvrent peut-être que cela existait. Je garde Instagram et LinkedIn… pour le moment. J’envisage d’y relayer mes articles pour éventuellement augmenter le nombre de lecteurs, mais c’est tout. À ce propos, j’ai une demande (oui, à bientôt 50 ans, je deviens de plus en plus directe) :

Pouvez-vous parler de Mylène & Mylmo à une personne de votre entourage ? Car à partir d’aujourd’hui, je mise sur le bouche-à-oreille pour me faire connaitre.

Merci et à bientôt !

2 réflexions au sujet de « 2023 :  l’année de mes 50 ans »

  1. Pari risqué, mais après avoir passé un an sans Instagram, je ne peux que t’encourager dans cette voie ! J’ai une très grande confiance dans le bouche-à-oreille, peut-être trop, mais j’aime cette idée ! Sinon, je découvre que nous allons toutes les deux changer de dizaine cette année, la trentaine arrive au galop pour moi et mine de rien ça remue pas mal de chose dans le bide cette histoire ! A très vite sur ton blog du coup !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s