Écrire pour réfléchir

Aujourd’hui, j’aurais dû publier un article intitulé « faut-il se montrer pour réussir ? », troisième et dernier volet de mon défi « sourdine ». Je voulais partager une sorte de plaidoyer en faveur de l’anonymat visuel sur les réseaux. J’avais donc commencé par faire une recherche sur le verbe « réussir » pour enchainer avec une mise en lumière des comptes bénéficiant d’une audience sans exposition intempestive du minois de leur auteur. C’est là que ça a coincé. Car force est de constater que lorsque l’on n’est pas artiste, il est difficile d’animer un profil sans s’exposer. Mon argumentation est tombée à l’eau et mon point de vue sur la question a changé.

Sans la rédaction de ce billet, je serais restée engluée dans ma croyance initiale : il est tout à fait possible d’être suivi sur les réseaux sans apparaitre à l’écran. Alors oui, c’est le cas lorsque l’on est illustrateur, plasticien ou pour quelques comptes d’auteurs. On peut alors présenter son travail et le mettre en scène pour intéresser les internautes (et encore, pour les auteurs, ce peut être compliqué). Mais même sur ces profils, il n’est pas rare de voir le créateur de temps en temps. Alors quand on me demande « à quoi ça sert d’écrire ? », preuve à l’appui, je peux affirmer que cela permet de mieux réfléchir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s