Dans la tête d’un objet

Dans le cadre de son atelier d’écriture, Anne-Lise nous a proposé de nous mettre à la place d’un objet familier pour raconter un moment de notre vie. Et au cours de son Live d’aujourd’hui, elle a commenté trois textes, dont le mien.
Je vous présente ce soir la version remaniée après sa lecture et la discussion que nous avons eue en direct. Encore une fois, je constate à quel point l’échange est intéressant et le regard d’un autre sur ce que l’on fait est utile.
Elle vient d’envoyer une nouvelle proposition d’écriture pour la semaine prochaine.
Rejoignez-nous !

Et ça y est, c’est reparti pour un tour. Purée, mais il est 6 heures du mat’. Elle peut pas me laisser dormir ? J’étais bien, moi, aligné avec mes potes, au chaud sous le cuir. Elle commence à me gonfler avec son boulot.

Et que je dois rayer !

Et que je dois entourer !

Et que je dois noter son programme du jour !

Et que je dois coucher tout ce qui lui passe par la tête sur ses feuilles. Bon OK, là, j’déconne un peu. Caresser ces demoiselles, ça m’déplait pas. Mais bon, elle pourrait de temps à autre me ramener de la jeunesse plutôt que ses brouillons. L’écologie c’est bien beau, mais j’m’en fous moi !

Aïe ! Elle me fait tomber en plus ! Ras-le-bol. Heureusement que j’avais mon capuchon. Elle veut ma mort ou quoi ? Quelle gourdasse c’te femme…

Et ça r’commence. Elle a d’l’inspiration en plus… C’est bon, on peut faire une pause, là ? Si ça continue, j’vais lui fuir entre les doigts. Comme ça, elle me foutra la paix ! Par c’que vu comme elle est partie aujourd’hui, je sens qu’il va falloir aussi gribouiller. J’suis pas un gosse moi. Ces trucs d’imagination, de créativité et tout le tintouin, c’est de la connerie. Si elle veut dessiner, elle a qu’à s’mettre à la peinture ou prendre l’autre couillon d’crayon gris.

Il me sort par la plume c’lui là aussi. Toujours au taquet, prêt à s’faire gommer. Il a pas de cran ce gringalet. En plus il est tout mince, tout noir et il ne change jamais de couleur de mine ! C’est dégueulasse. Aucun style. Et dire qu’elle nous met en compétition tous les deux. Y’a plus d’respect.

De toute façon j’m’en tape ! J’vais recommencer à retenir mon encre. Comme ça, comme d’hab, elle va râler, elle va vouloir me changer et va noter « stylo plume » dans sa liste d’achats avec l’aut’e crayon à papier. Et puis, elle va me faire chauffer la pointe à l’eau chaude et ça m’fera du repos. Qu’est-ce qui faut pas faire pour avoir un pause ! Après, j’me donnerai à fond et elle me gommera de sa liste.

Eh… toi là… Oui, toi, l’crayon gris… j’te cause ! Tu f’ras gommé, hein ? Déconne pas !

NaPaWriMo : 15/30 – 483 mots – total : 7 754 mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s