Développement personnel – épisode 3

Camille est sur messagerie, mais Damien est trop excité pour attendre de l’avoir de vive voix.

Salut ma belle ! Je viens de finir mon café avec Xavier, tu sais le coach dont je t’ai parlé. Je suis super heureux ! Tout va aller mieux pour moi ! Tu ne peux t’imaginer à quel point ça me soulage ! Ce mec est formidable. C’est un chou ! Rappelle-moi que je t’explique tout ça, mais en gros, je commence ce week-end par une retraite dans sa maison de campagne. Bye !

Ce n’est qu’en début de soirée que Camille le recontacte. Elle a eu une journée de folie au boulot.

Damien est assez froid au téléphone. Il ne comprend pas pourquoi celle qui se veut être son amie, n’a pas réussi à trouver quelques minutes pour le rappeler. Cela ne fait que confirmer ce que Xavier, son coach en bien-être intérieur, lui a expliqué : le manque de confiance en soi vient souvent de mauvaises relations.

Xavier comprend sa situation, lui, et il a la solution à son problème de prise de parole en public. Ils en ont déjà discuté et c’était super intéressant.

Xavier va lui apprendre à s’entourer des bonnes personnes, « les choux » comme il les appelle, celles qui sauront le soutenir. Il a d’ailleurs commencé à montrer à Damien comment les repérer et ça marche !

Xavier lui a aussi parlé de la manière dont on peut attirer le regard des choux parce que ce sont des bienfaiteurs, des personnes rayonnantes, des énergiseurs quoi ! Et c’est de ça dont Damien a besoin dans sa vie. Pour avancer. Pour s’entourer. Pour prendre confiance. Pour s’exprimer comme Xavier !

Camille l’interrompt en rigolant pour lui faire remarquer qu’il ne cesse de parler du business angel comme si c’était l’homme qui allait changer sa vie. À sa grande surprise, Damien se fâche. Il semble évident que pour lui, Xavier est vraiment extraordinaire. D’ailleurs, il lui donne toute une série d’exemples qui le prouvent.

Camille commence à s’inquiéter. Elle lui demande s’il en sait plus sur la formation du coach et son parcours puisque c’est ce qu’il devait faire durant cette rencontre.

Damien lui parle alors d’une prise de conscience brutale après un choc émotionnel qui a conduit Xavier à s’intéresser au développement personnel. Le « coach en bien-être intérieur » a énormément lu sur le sujet et a rencontré de nombreux experts auprès de qui il a beaucoup appris. Damien explique à Camille que les formations en coaching, c’est surfait. C’est surtout la qualité de la rencontre qui compte. Il faut avoir le feeling pour ce genre de métier et Xavier, le feeling, il l’a. D’ailleurs, il a déjà accompagné des dizaines de personnes et son site est truffé de commentaires très élogieux. Il a tellement de demandes qu’il est obligé de trier ses clients et Damien a beaucoup de chance d’avoir été accepté pour participer à la prochaine retraite que Xavier organise dans sa maison de campagne.

Camille se fait de plus en plus de souci pour son ami. Elle se rend compte qu’il n’a aucune idée du pedigree du coach, tout n’est que bla-bla, généralisation et grands mots. Damien ignore qui sont les fameux experts auprès desquels le coach a beaucoup appris. D’ailleurs, en un café, celui qui s’était présenté « business angel » est devenu « coach en bien-être intérieur » dans la bouche de Damien.

Son ami ignore totalement ce qui va se passer durant le week-end de retraite. Damien n’a pas de programme, car la surprise fait soi-disant partie du processus de transformation. Selon Xavier, il faut savoir se laisser guider pour mieux comprendre d’où viennent nos difficultés et accepter de faire certaines expériences pour grandir.

Et quand Camille se renseigne sur le coût du futur week-end, Damien lui affirme que ce n’est pas cher du tout pour une telle occasion. D’ailleurs Xavier a été très généreux. Il lui a fait une belle réduction pour cette première étape et Damien ne va débourser qu’une poignée de centaines d’euros. C’est d’ailleurs pour ça qu’il a déjà acheté le livre de Xavier et sa « malette des choux ». Elle regorge d’outils super intéressants comme un cahier de citations énergisantes, un fragment de bois équilibrant ou un jeu de cartes directionnelles. Cela viendra compléter tout ce qu’il va apprendre durant le week-end.

Camille n’en revient pas. Son ami a déjà dépensé près de 800 euros pour une série de prestations et produits dont il ignore quasiment tout. Il croit simplement que cela va l’aider. Et plus elle essaie de le lui faire remarquer, plus il se braque, au point de lui raccrocher au nez.

L’histoire ne dit pas si, effectivement, Damien se sera fait avoir. En revanche, elle montre comment il est facile de créer une croyance chez certaines personnes. Avec quelques techniques et un peu d’aisance, la manipulation est un jeu facile à mettre en place.

Alors si vous ne voulez pas y jouer, assurez-vous des formations de votre accompagnant. Prenez votre temps avant de dépenser votre argent. Posez des questions et analysez les réponses données.
Sollicitez des écrits formalisés. Un accompagnement commence par la signature d’un contrat de prestations par exemple.

Le milieu du développement personnel est pavé de bonnes intentions, parfois de mauvaises, mais il regorge aussi d’accompagnants professionnels, certifiés, formés et respectant une approche déontologique.

NaPaWriMo : 11/30 – 880 mots – total : 5 891 mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s