Le développement personnel – épisode 1

Rouge comme une pivoine, il était soulagé. Un autre participant venait de prendre la parole. Son pitch avait-il marqué les esprits ? Il le saura dans quelques minutes. C’est la coutume dans ce genre de soirée réseautage. Chacun se présente à tour de rôle pour susciter l’envie d’en savoir plus. Vient ensuite un temps d’échange où chacun peut interpeller tel ou tel freelance sur son activité. Échanger ses cartes de visite, faire connaissance, élargir son réseau, trouver des contrats. Tout le monde vient chercher la même chose.

Damien se plie à l’exercice depuis des mois, sans succès. S’exprimer en public n’est pas son truc. Lui, son domaine, c’est l’analyse des données, les statistiques et le big data. Un sujet pas franchement sexy qui attire peu les curieux. Pourtant, une fois lancé Damien est passionnant, car passionné. Mais ce soir, comme les autres soirs, personne ne vient spontanément le voir à la fin du tour des présentations.

Il sait qu’il doit entamer la conversation avec quelqu’un. Être seul dans ce genre de réunion, c’est montrer que l’on n’a pas un profil intéressant. Damien remarque deux hommes à côté de lui qui semblent accessibles. Il s’approche et comprend que ce sont deux coaches. Très sympathiques l’un et l’autre, ils ouvrent la conversation à Damien qui se sent tout de suite plus à son aise. Le débat porte sur la définition du développement personnel. L’un des interlocuteurs est un expert en sophrologie et s’intéresse à la Gelstat. Il affirme que son travail consiste à motiver ses clients à atteindre leurs objectifs en passant par le corps, uniquement par le corps afin qu’il y ait un alignement des différentes parties et une construction étayée d’un mindset de winner. L’autre coach se veut business angel et affirme que tout est question de stratégie harmonieuse. Pour lui, il n’y a pas de développement personnel, mais une évolution liant progressions privée et professionnelle. Passionné par la loi d’attraction, il donne de nombreux exemples de ce qu’apporte sa méthode à ses choux. Oui, il s’investit tellement auprès de ses coachés qu’il leur donne un nom affectueux. Il a même créé un groupe fermé sur Facebook qui s’appelle « Soyons choux ! »

Si Damien passe un bon moment en compagnie de ces deux hommes plus enthousiastes l’un que l’autre, il ne parvient tout de même pas à comprendre ce qu’est le développement personnel. Lui qui aime la rigueur, les chiffres et le raisonnement logique, il se sent un peu perdu. Ce secteur a l’air de rassembler tant de spécialités, tant d’approches différentes. Faut-il instaurer une cohérence avec son corps pour mieux réfléchir comme le scande le premier ? Faut-il devenir choux pour passer au niveau supérieur dans les différents pans de sa vie comme le proclame le business angel ? Et si Damien rencontrait un troisième coach durant cette soirée, n’aurait-il pas encore une autre définition du développement personnel ?

C’est donc très perplexe que le jeune freelance passionné de statistique rentre chez lui avec deux cartes de visite supplémentaires pour sa collection. Les coaches ont remarqué son manque d’aisance à l’oral et tous deux affirment avoir la solution à son problème. Épuisé, Damien se glisse sous la couette. Demain il doit déjeuner avec une amie qui connait bien ce secteur. Ce sera un bon sujet de discussion.

NaPaWriMo : 9/30 – 550 mots – total : 4 565 mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s