Les images de la solitude

La solitude peut être considérée de deux manières :

1- C’est l’état d’une personne vivant seule ;
2- Il s’agit du caractère d’un lieu inspirant un sentiment d’isolement.

Dans le cadre de la préparation à l’épreuve de culture générale du BTS et du thème « seuls avec tous », c’est surtout la première conception qui nous intéresse.

Cette semaine, j’ai donc proposé aux étudiants de deuxième année d’explorer la notion de solitude à travers l’analyse d’un corpus de trois documents et l’étude de deux visuels.

Du corpus à l’ébauche de plan

Deux nouvelles du recueil « Seuls au monde ? » (Frédéric Beigbeder et Philippe Delerme) et les paroles d’une chanson de Jean-Jacques Goldman et voilà quinze têtes baissées pendant environ trois quarts d’heure pour en dégager les idées principales.

Il fait chaud dans la salle, le créneau de deux fois cinquante minutes est positionné en fin de journée.

Eh ben en voilà des conditions bien pourries pour les apprenants !

Comme souvent, j’ai constitué le corpus sans l’étudier. Je réalise donc l’activité en même temps que les étudiants, au tableau, en utilisant une technique de recueil d’informations différente de celle qui leur a été enseignée l’année dernière par une consœur .

Au moment de la mise en commun de nos travaux, mon côté sadique remonte à la surface : « et si j’adoptais une posture en mode Silent way ou coaching ? » Mais j’abandonne rapidement l’idée, ce groupe ne me connait pas encore suffisamment… Je passe à un simple questionnement avec, de temps à autre, un zeste de pédagogie PNL

On ne se refait pas !

Au bout du compte, nous parvenons à respecter l’ordre méthodologique de la construction d’une synthèse.

Et ce n’est pas évident pour tous ! Beaucoup veulent brûler les étapes et s’engouffrer en direction de la problématique ou analyser le corpus de manière systémique et intuitive. Pour des ensembles simples de documents, ce genre d’approche peut évidemment fonctionner, mais si la composition du corpus est ardue, c’est prendre le risque de passer à côté de l’épreuve.

La confrontation des idées aboutit à une esquisse de plan et une problématique. Le tout se tient. Les bases du travail de synthèse sont validées. Prochaine étape, m’assurer de la qualité rédactionnelle des productions. Mais ça, ce sera pour une autre séance !

En attendant, voici un cliché du début de la technique de recueil d’idées, présentée rapidement lors de cette séance. Cela permettra aux apprenants présents lors de cette séance de réactiver leur mémoire pour en retrouver le plan et la problématique.

Vous n’étiez pas des nôtres ? Alors, utilisez ce cliché pour réaliser votre confrontation et aboutir ainsi aux prémices de votre propre synthèse !

Le casse-tête des visuels

Deuxième séance avec ce groupe, un vendredi. J’apprends qu’ils viennent de composer durant deux heures. J’ai prévu :

1- Une étude de l’affiche du film « Into the Wild » et une autre d’une planche de bande dessinée « Thoreau – la vie sublime » d’A. Dan et Le Roy.

2- Une activité de recherche d’idées à partir de différentes catégories de références (ça, c’est pour aider les apprenants qui amorcent leur réflexion par l’exemple)

3- Une série d’apports et de recherches sur le thème de la solitude.

Je me rends compte que le groupe est fatigué. Je décide donc de reporter la dernière activité pour la prochaine séance. Ça nous fait deux activités en moins de deux heures. C’est déjà bien.

L’approche des visuels en culture générale est un exercice que les apprenants apprécient rarement. Il est vrai qu’il est rempli de pièges. Il faut être capable d’en faire une analyse objective en s’appuyant sur le découpage en zones et la symbolique des couleurs. Il convient ensuite de rapprocher ces observations du thème étudié et d’en déduire des idées.

Bref, pour les formateurs qui liraient cet article, on passe du sens dénotatif à celui qui est connotatif

Le groupe s’en sort plutôt bien, même s’il va leur falloir de l’entraînement pour être à l’aise avec cet exercice et surtout gagner en vitesse d’exécution.

Au terme de l’étude de l’affiche, voilà ce que notre travail a rendu.

Oui, je sais, c’est le bazar, mais une dizaine de personnes lançant des informations, parfois simultanément, ça ne peut pas donner de résultat tout propret.

En tout cas, pas chez moi !

Pour la technique de recherche d’idées à partir de références, j’y reviendrai, l’activité n’ayant pas été terminée.



Catégories :Formation

Tags:, , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :