Balzac et la Petite Tailleuse chinoise – Dai Sijie

Le contexte

En ce moment, je prends du temps pour accompagner mes fils dans les activités de lecture cursive demandées par leurs professeurs de français. Ce ne sont pas des lecteurs et ils ont parfois quelques difficultés à venir à bout d’un tel exercice.

Lire les romans imposés avant eux me permet donc d’entamer une conversation sur leur lecture, si besoin de les motiver et si nécessaire de reprendre certains passages à leurs côtés.

L’un de mes ados doit lire « Balzac et la Petite Tailleuse chinoise » de Dai Sijie durant les vacances de février. Je viens donc d’en finir la lecture.

Synopsis

L’histoire se déroule en Chine, à l’époque de Mao. Deux adolescents, Luo et le narrateur sont envoyés en rééducation dans une région reculée du pays, la montagne du « Phoenix du Ciel ».  Au fil des pages, ils mènent une vie dure, rythmée par le travail. Ils parviennent à « s’évader » de leur quotidien grâce à la musique — le narrateur joue du violon — et à travers deux rencontres :

  • Celle du « cinéma oral » (il faut lire le roman pour savoir ce que c’est) ;
  • Celle de la fille d’un tailleur dont ils vont tomber amoureux, Luo charnellement, le narrateur fraternellement.

Luo a alors l’ambition de « façonner » la jeune femme par l’intermédiaire de la littérature et plus particulièrement à travers les écrits de Balzac. Je vous passe les détails sur la manière dont les deux garçons vont réussir à se procurer des livres (pourtant interdits sous le régime de Mao), ce serait gâcher votre plaisir si vous comptez vous plonger dans ce roman.

Mon avis

Parfois, on passe à côté d’un livre, d’un auteur, d’une histoire. C’est mon cas avec la lecture de ce bouquin qui, pourtant, a connu un véritable engouement lors de sa publication en 2002.

Je ne garderai pas un souvenir ému de cette lecture, mais je comprends tout à fait qu’elle puisse plaire à de nombreuses personnes. Alors, n’hésitez pas à mettre votre nez dans les premières pages et à persévérer au-delà des deux premières parties du chapitre 1. Elles sont à mon sens un peu lentes et pourraient rebuter des lecteurs avides d’actions. À partir de la troisième partie du chapitre initial, l’histoire trouve son rythme et le dépaysement pourrait bien alors vous saisir…

J'ai lu "Balzac et la Petite Tailleuse chinoise" de Dai Sijie


Catégories :Billet

Tags:

%d blogueurs aiment cette page :